Notre patrimoine, toute une HISTOIRE !

Leucate vient du grec Leukos qui signifie blanc, Laucata en occitan...



Devenue presqu'île, cité lacustre au Moyen-Age, forteresse imprenable à la Renaissance, la situation géographique de Leucate en fit un poste d'observation privilégié de l'ennemi venant d'Aragon et d'Espagne.
Depuis le chateau de Leucate on aperçoit d'abord l'étang, puis la Méditerranée, le Canigou et la chaine des Albères.
Durant cinq siècles, la place forte de Leucate servira de point d'observation privilégié et de gardien de la frontière entre les royaumes de France et d'Aragon.
La signature en 1659 du Traité des Pyrénées sonnera la fin du chateau de Leucate qui sera rasé sur ordre de Louis XIV.
Leucate Histoire
Histoire
La Redoute de la Haute Franqui , construite sous le règne de Louis XIV, est le dernier vestige des 3 forts, qui gardaient les côtes et la commune de Leucate.
La falaise et le plateau de Leucate servirent aussi de base aux soldats allemands durant la seconde guerre mondiale, en témoignent les bunkers et sous-terrains toujours visibles.

Françoise de Cezelly, c'est l'héroïne de Leucate, celle qui a sacrifié son mari pour sauver la ville de l'assaut des Espagnols lors de la prise de la ville en 1590.
Sa statue trône à nouveau sur la Place de la République depuis 2007. L'originale fut déboulonnée durant l'Occupation pour en récupérer le bronze.

Henry de Monfreid, voyageur des mers, aventurier et écrivain, l'enfant du pays fit bâtir sa maison, la Villa Amélie, à La Franqui, son port d'attache et de coeur.